Arrêter de procrastiner
Blog,  Être femme et maman

Arrêter de procrastiner, 10 conseils pour dire adieu à la procrastination

Procrastiner, c’est le fait de repousser sans cesse au lendemain les tâches qui nous incombent. Cette définition te parle ? Elle te fait penser à ton propre comportement ? Rassure-toi, tu es loin d’être la seule dans ce cas. Il est tellement facile de repousser tout à plus tard que se mettre un coup de pied au c** pour s’y mettre n’est pas toujours évident. En tant qu’indépendante, le risque de procrastiner est encore plus grand, car je n’ai personne sur mon dos pour me dire quoi faire. Du coup, je me suis souvent retrouvée à traiter des commandes à la dernière minute (oui, oui, je respecte quand même toujours mes deadlines). Le pire dans tout ça ? C’est que je suis bien plus productive de cette façon. En revanche, c’est bien plus stressant et c’est pour cela que j’ai décidé d’arrêter de procrastiner. 

Nous avons tellement de distractions possibles autour de nous… Rester concentrées et être productives n’est pas une mince affaire. Pourtant, je ne sais pas si tu l’as déjà remarqué, mais c’est hyper valorisant (et rassurant) d’avancer dans ses projets. Cela permet de prendre confiance et d’obtenir de meilleurs résultats. Du coup, j’ai glané, ici et là, quelques conseils pour arrêter de procrastiner. On s’y met tout de suite ? 

 

1. Fais une liste de toutes les choses à faire

La première chose à faire pour dire adieu à la procrastination, c’est une liste de toutes les tâches que nous avons à réaliser. Cela permet de voir clairement tout ce qui nous attend sans rien oublier. Aussi, notre esprit étant soulagé de cette charge, nous pouvons nous concentrer plus facilement sur d’autres choses. Lors d’une période de travail très chargée, cela peut te sauver la mise. 

 

Cette liste, tu peux la rédiger sur un cahier ou sur ton ordi. Personnellement, j’ai longtemps trimballé des cahiers remplis de listes, mais je finissais par m’y perdre. Et puis, maintenant que je suis nomade, j’essaye de ne plus craquer sur ses mini carnets qui prennent de la place inutilement (et je t’assure que ce n’est pas une mince affaire pour moi !). J’ai finalement trouvé une solution qui me convient bien mieux : Todoist

 

J’ai découvert cet outil en travaillant avec l’une de mes clientes. C’est un site sur lequel il te suffit de créer un compte pour classer tes tâches selon leur importance et par projet. La version gratuite permet de gérer jusqu’à 80 projets en même temps, ce qui est bien suffisant pour moi. J’y classe aussi bien les tâches qui concernent mon travail que celles qui relèvent de la vie privée. En plus, il existe sous forme d’application, je peux donc gérer ma to do list même si je ne suis pas devant mon ordi. À ce jour, je n’ai pas trouvé mieux, mais d’autres solutions existent et pourraient te convenir : Trello, Notion

 

Le seul conseil que j’ai à te donner, c’est de ne pas créer tes listes de tâches à faire uniquement sur ton téléphone. La tentation sera trop grande d’aller jeter un œil à tes réseaux sociaux, à tes mails… Et mince, une heure est passée et tu n’as toujours rien fait. Tu vois où je veux en venir n’est-ce pas ? 

 

2. Découpe tes tâches en plus petites tâches

Ce qui favorise énormément le risque de procrastination, c’est lorsque tu te retrouves face à une tâche longue et complexe à réaliser. Tu as un dossier de 20 pages à constituer pour l’un de tes clients ? Tu dois trier toute ta maison en vue d’un déménagement ? Boum ! Dis comme cela, ces tâches me donnent directement envie d’allumer Netflix… 

 

Heureusement, il existe une petite habitude toute simple à mettre en place pour que les tâches longues et complexes ne soient plus qu’un lointain souvenir : découper les grosses tâches en plus petites

 

Concrètement, pour les deux exemples cités ci-dessus, cela pourrait donner ça : 

 

  • Rédiger mon mémoire : 
  • Rédiger le plan de mon mémoire ;
  • Effectuer mes recherches ; 
  • Rédiger l’introduction ; 
  • Rédiger le chapitre 1 ; etc.

 

  • Trier toutes mes affaires : 
  • Vider, trier et ranger le meuble de la salle de bain ; 
  • Trier 3 tiroirs et placards de la cuisine ; 
  • Trier ma commode ; etc.

 

Comme tu peux le voir, les sous-tâches sont bien moins effrayantes. Tu pourras donc te mettre au boulot plus facilement et sans te chercher de fausses excuses pour les reporter. Et puis, le fait de rayer régulièrement tes sous-tâches sera motivant. Tu verras que les choses avancent et cela te motivera à continuer.

 

3. Concentre-toi sur une seule chose à la fois

Pour être productive et (surtout) arrêter de procrastiner, concentre-toi sur une seule chose à la fois. Si tu fais plusieurs choses en même temps, tu ne seras pas concentrée, tu vas donc perdre du temps et finir par tout repousser au lendemain. 

 

Boire son café et lire ses mails en même temps que l’on traite la commande d’un client nous fait perdre beaucoup de temps. Notre cerveau a besoin de quelques minutes pour se concentrer sur la tâche demandée. Du coup, si toutes les 5 minutes, tu le fais passer sur une chose différente, cela ne donnera jamais rien de bon. 

 

Si tes capacités de concentration ne sont pas très élevées (si tu as du mal à rester longtemps concentrée sur quelque chose, par exemple), tu peux essayer la technique pomodoro : 25 min de concentration totale sur un projet suivies de 5 min de pause. Pour savoir ce qui fonctionne le mieux pour toi, teste et adapte les solutions à tes besoins. Mais dans tous les cas, concentre-toi sur une seule chose à la fois. 

 

10 conseils pour arrêter de procrastiner

4. Fixe-toi des deadlines pour arrêter de procrastiner

Si tu es freelance, les deadlines, tu connais ! Mais ce n’est pas uniquement réservé au monde du travail. Quelles que soient les tâches que tu dois réaliser, fixe-toi des délais pour les réaliser. Cela te permettra de mieux gérer ton emploi du temps et d’être prête en cas d’imprévus. Au contraire, si tu attends le dernier moment pour t’y mettre et qu’il t’arrive une grosse tuile, il sera trop tard. 

 

Si l’on reprend l’exemple de la rédaction du mémoire, cela pourrait donner ceci : 

  • Rédiger le plan de mon mémoire : 5 avril 
  • Effectuer mes recherches : 8 avril
  • Rédiger l’introduction : 12 avril 
  • Rédiger le chapitre 1 : 15 avril

 

Avec une telle organisation, si tu continues de tout remettre à plus tard, tu vas rapidement être débordée. Au contraire, si tu respectes les deadlines que tu t’es toi-même fixées, tu seras bien plus productive. Et puis, tu pourras mieux organiser tes journées. En effet, tu peux également prévoir le temps que va te prendre chaque mission. Du coup, le plan de ta journée sera mieux défini et ton planning sera plus simple à respecter. 

 

5. Sois organisée au quotidien

Pour arrêter de procrastiner, il faut être organisée. Il n’y a rien de pire que de se retrouver face à une tâche à faire et de se rendre compte que nous n’avons pas le matériel qu’il faut pour la réaliser. Cela t’est sûrement déjà arrivé et cela favorise grandement la procrastination. Il va donc falloir que tu anticipes tes besoins. 

 

Tu dois vider et trier tes maisons en vue du déménagement ? OK, pour être parée le jour où tu commenceras, achète-toi des sacs poubelles et prévois des cartons. 

 

Tu as décidé de te mettre au sport ? Remets la main sur ta paire de baskets quelques jours avant pour vérifier qu’elles sont encore en bon état. 

 

Bon, je ne vais pas te faire une liste longue comme le bras. Je pense que tu as saisi l’idée. L’organisation est l’ennemie de la procrastination. Alors, qu’est-ce que tu attends pour t’y mettre ? 

 

6. Prévois des pauses

Ça y est ! Tu es motivée à bloc et tu ne veux plus t’arrêter. Bon, OK, j’avoue que lorsqu’on a trouvé une organisation qui nous convient, on a tendance à vouloir tout faire le plus vite possible. Mais il faut savoir que ce n’est pas sain. 

 

Notre cerveau a besoin de pauses. Il ne peut pas fonctionner correctement s’il est sollicité sans cesse. Il va donc falloir programmer régulièrement des pauses plus ou moins longues, au besoin. La technique du pomodoro dont je t’ai parlé un peu plus haut est idéale pour alterner les petites sections de travail avec des petites pauses, mais cela ne convient pas à tout le monde. Pour savoir ce qui fonctionne pour toi, je n’ai pas de recette miracle : il faut tester. 

 

Ce que je te conseille, par contre, c’est de couper totalement de la tâche que tu étais en train de faire quand tu fais une pause. Sors, lis un livre, fais du ménage même si tu veux. Bref, peu importe, mais laisse vraiment ton cerveau vaquer à d’autres occupations. Ses pauses permettent souvent de revenir en force un peu plus tard, avec de nouvelles idées. Qui n’a jamais trouvé la solution à un problème après une bonne nuit de sommeil ? 

 

7. Élimine toutes les distractions pour arrêter de procrastiner

Je suis certaine que ce conseil résonne en toi comme une évidence… Et pourtant ! Combien d’entre nous essayent d’être productives tout en regardant régulièrement nos portables ? Mouais… 

 

Pour arrêter de procrastiner, il faut être dans un environnement sain. La télé est éteinte. Le téléphone est en silencieux. Ta boite mail n’est pas ouverte. Bref, tout doit être fait pour que tu puisses consacrer le temps imparti à ta mission. Si besoin, installe-toi au calme. Personnellement, il m’arrive régulièrement de mettre de la musique de relaxation dans mes écouteurs quand j’ai besoin d’être vraiment concentrée. De cette façon, je n’entends plus les enfants jouer autour de moi et je peux travailler. Clairement, cette technique ne fonctionne pas pour moi avec un autre genre de musique, sinon j’ai envie de chanter et de bouger. Bref, tout cela pour dire qu’il faut que tu testes pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour toi. Le silence total ? De la musique douce ? Une série en fond sonore ? (Oui, oui, je connais des gens qui ont besoin de ça pour se mettre dans leur bulle et rester concentrés.) À toi de voir ce dont tu as besoin. 

 

10 conseils pour arrêter de procrastiner

8. Ne te compare pas aux autres

Il est humain de vouloir se comparer aux autres, mais c’est parfaitement contre-productif. Garde à l’esprit que nous avons toutes des facilités dans tel ou tel domaine. Il est donc fort probable que d’autres soient meilleures que toi pour certaines choses. Mais tu seras meilleure dans d’autres. 

 

Si tu passes ton temps à regarder ce que font les autres, tu risques de développer un syndrome d’infériorité. Tu vas remettre en question tes projets et procrastiner. Mais, en vrai, on s’en moque de ce que font les autres, non ? Ce qui compte, c’est que tu croies en toi et que tu avances. Avec de la confiance en toi et de la motivation, rien ne pourra t’arrêter. 

 

9. Ne cherche pas la perfection

Je ne sais plus de qui est cette phrase, mais “fait est mieux que parfait”. Voilà qui suffirait à justifier ce paragraphe. 

Quand nous avons une tâche à réaliser, il n’est pas rare de perdre du temps avec des détails sans importance. Si tu te surprends à faire cela, arrête-toi tout de suite : tu es en train de procrastiner. Avec un peu d’entrainement, tu arriveras à reconnaître rapidement ces moments où tu perds ton temps inutilement. 

 

Attention, quand je dis qu’il ne faut pas rechercher la perfection dans tout ce que l’on fait, je ne veux pas dire qu’il faut bâcler son travail. Non. Il y a une grande différence entre les deux. Tout comme viser l’excellence ou la perfection. Vouloir être bon dans son domaine est très positif. En revanche, la recherche de la perfection est une invitation à la procrastination. Quoi que tu fasses aujourd’hui, si tu y reviens dans quelques semaines, il est fort probable que le résultat ne te plaise plus et que tu veuilles faire des modifications. Si je devais revoir tous mes anciens articles, ce serait le cas également. Concentre-toi donc uniquement sur ce qui t’es demandé et ne cherche pas la perfection. Elle n’existe pas. 

 

10. Demande de l’aide et des conseils

Tu es bloquée dans un projet ou une situation ? N’attends pas indéfiniment que la solution te tombe directement dans le bec ! Déjà, tu risques de patienter longtemps et, en plus, c’est le meilleur moyen de procrastiner

 

Pour t’aider à avancer, sollicite de l’aide. Quelle que soit la chose qui te bloque, il y a toujours une personne capable de t’aider. Si ce n’est pas un de tes proches, sers-toi des réseaux sociaux. À l’ère du numérique, tu peux obtenir de l’aide et des conseils sur tous les sujets possibles et imaginables ! Ne perds plus ton temps seule dans ton coin. 

 

Arrêter de procrastiner est super simple

Tu es arrivée jusqu’au bout de l’article ? Félicitations ! 

Tu as maintenant toutes les clés en main pour arrêter de procrastiner. Désormais, tu peux réaliser tout ce que tu souhaites. La productivité va devenir ta meilleure amie. 

Si tu as encore quelques questions sur le sujet, je t’invite à les poster en commentaire. J’y répondrai avec plaisir ! 

 

Très belle journée à toi et n’oublie pas d’être heureuse. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.