couture création Marionetta Couture
Blog,  Elles ont décidé d'être heureuses

Couture et création avec le parcours de Marionetta

 

Aujourd’hui, j’aimerais mettre en avant le travail d’une personne qui compte beaucoup pour moi, ma meilleure amie, ma sœur de cœur. Marion est une passionnée de couture qui propose des créations uniques et originales. Chacun de ses articles est fait main dans son atelier situé en Aveyron sous la marque Marionetta Couture. Elle a trouvé son bonheur et les retours de ses clients prouvent qu’elle ne s’est pas trompée. Cependant, ce choix de carrière n’a pas été une évidence. Revenons avec elle sur son parcours.

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Marion, j’ai 30 ans et je suis maman d’un petit garçon de 2 ans, ma plus belle réussite.

 

Comment t’est venue l’idée de créer Marionetta Couture ?

Tout simplement parce que j’en avais marre de me restreindre à faire des ourlets ou des retouches, j’avais envie de créer et de vivre de ma passion : la couture (et tout ce qui touche au fil de manière générale).

 

Quel diplôme (ou formation) as-tu ? Étais-tu destinée à devenir créatrice couture ?

Je suis titulaire d’un BTS Commerce International… Donc non, je ne pensais pas un jour pouvoir réaliser ce rêve. La couture était pour moi un loisir, mais à côté il fallait pouvoir vivre, je ne pensais pas qu’on pouvait allier les deux. Mais pour cela, il faut se donner les moyens d’y arriver bien sûr.

 

Avant de lancer Marionetta Couture, quel travail exerçais-tu ?

Avant de me « jeter » à l’eau, j’étais dans la restauration. Mais j’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale, car j’étais propriétaire d’un café depuis 5 ans.

 

 

D’où te vient cette passion pour la couture ?

J’ai toujours aimé bricoler, fabriquer des choses. Je suis une touche-à-tout. Je pense que la passion du fil me vient de ma mère (et aussi un peu de ma grand-mère) qui a toujours cousu, tricoté ou crocheté. Je la regardais faire, je trouvais ça fascinant, et puis elle m’a appris petit à petit et c’est devenu une drogue ! Je suis quasiment incapable de regarder un film sans avoir une aiguille dans les mains !

 

Tu avais donc déjà l’entrepreneuriat dans les veines. Est-ce que cela te vient de ta famille ou ton éducation ?

Je pense en effet que cela vient de mon éducation. Ma maman était coiffeuse et elle a toujours tenu des salons à son compte. Les challenges professionnels c’est notre vie depuis toujours en fait…

 

Quand tu as parlé de ton projet à tes proches, ont-ils compris ton envie de rester indépendante ?

Au début, je pense qu’ils ont eu un peu peur. Je venais de fermer mon café, j’étais jeune maman, je ne savais pas trop où j’allais moi-même. Mais comme je l’ai dit plus haut, dans la famille on est fait pour être indépendant. J’avais cette idée en tête, et ceux qui me connaissent savent que tant que je ne vais pas au bout de mon idée, je ne peux pas en démordre.

 

Est-il facile pour toi de jongler entre ta vie d’entrepreneure et de maman solo ?

Si je disais que c’était super facile, ce serait mentir… Mais je ne peux pas dire que c’est insurmontable non plus. Le plus difficile à mon avis est de se fixer des limites. Au début, je ne le faisais pas et j’étais vite submergée. On ne peut pas être partout tout le temps, donc les clients qui débarquent à 8 h le dimanche matin par exemple c’est terminé. J’ai beau travailler de mon domicile, je me suis fixé des horaires de travail, ce qui me permet de profiter de mon fils quand il est là et le reste du temps je me consacre à la couture.

 

Au début de ton activité, as-tu connu la peur du jugement des autres ou le syndrome de l’imposteur ?

Aaah ce fameux syndrome de l’imposteur… Honnêtement, je pense que tout créateur ou entrepreneur doit y faire face à un moment donné (ou alors, donnez-moi le remède miracle de suite). Personnellement, je suis quelqu’un qui déjà à la base n’aie pas beaucoup confiance en moi, alors imaginez mon état quand j’ai commencé à montrer mes créations au grand jour ! Est-ce que ça va leur plaire ? Pourquoi les gens s’intéresseraient-ils à ce que je fais ? C’est un dépassement de soi permanent…

 

Passer de la gérance d’un café de village à Marionetta Couture n’a pas dû être simple. As-tu suivi des formations pour apprendre à développer ta marque et tes produits ?

En effet, j’ai un parcours plutôt atypique et tout ne s’est pas fait juste en claquant des doigts. J’ai d’abord pris quelques cours de couture, car en tant qu’autodidacte je ne me sentais pas légitime, pour moi tout le monde pouvait faire ce que je faisais. Ensuite, j’ai suivi une formation des Pies Bavardes (conseillée par toi Jennifer !) qui m’a beaucoup servi déjà sur le plan comptable, mais aussi pour tout ce qui concerne la vente de produits créatifs. Plus récemment, j’ai suivi une formation à la chambre des métiers sur la création de sites internet, car à ce niveau-là je n’avais vraiment aucune connaissance.

 

Sur ta boutique, on retrouve énormément de produits orientés vers le zéro déchet. Est-ce un objectif que tu t’es fixé et que tu appliques au quotidien ?

L’écologie est quelque chose qui me tient à cœur depuis longtemps. J’essaye de réduire au maximum mes déchets, et je suis pour la consommation durable. Cela fait des années que nous sommes dans le cercle vicieux de la consommation de masse et sans juger personne je pense que chacun à son échelle peut aider à améliorer la situation.

 

 

Quelles sont tes créations qui rencontrent le plus de succès ?

Sans hésitation, ce sont les cotons lavables ! Même si les tote-bag personnalisés font aussi fureur.

 

Est-ce que le confinement a eu un impact sur ton activité ?

Un impact oui, déjà parce que j’ai dû me mettre à fabriquer des masques en tissus massivement… Et puis cela a quand même beaucoup encouragé les gens à revenir à la consommation locale. Est-ce que cela va durer ? Je ne sais pas, mais en attendant de nombreuses structures de regroupement de producteurs et créateurs ont vu le jour, et ça c’est vraiment top !

 

Quels sont tes objectifs et que pouvons-nous te souhaiter pour 2021 ?

Je suis actuellement en train de travailler sur un nouveau produit pour lequel je ne peux pas encore en dire trop… Sachez juste que c’est toujours en rapport avec le zéro déchet, et que cette fois ce sera réservé aux femmes (désolée messieurs !). Je suis tellement excitée rien qu’en y pensant, j’espère vraiment que ce nouveau projet va aider de nombreuses femmes. En tous cas, pour suivre l’avancée du projet, le mieux c’est de me suivre sur mes réseaux sociaux (ou de m’envoyer votre adresse mail si vous souhaitez recevoir les prochaines infos). Alors, que me souhaiter ? Que ça fasse un carton ! Haha

 

Quels conseils donnerais-tu à celles qui rêvent d’entreprendre et qui n’osent pas se lancer ?

Ayez confiance en vous ! (Dixit celle qui n’a pas confiance en elle…) Non vraiment, on peut rêver de choses toute sa vie, mais on ne peut jamais savoir si c’est une bonne idée avant d’avoir essayé… Cela fait peur, je suis bien placée pour le savoir, mais la peur n’évite pas le danger comme on dit. Peut-être qu’il est bien (du moins au début) de garder un emploi « sécurité » à côté, c’est rassurant d’avoir un fixe à la fin du mois, et puis si l’activité décolle tant mieux, la suite vous l’écrirez page après page.

 

As-tu une citation ou un crédo qui t’aide à garder le cap, quels que soient les évènements ?

 « Si tu es fatigué, apprends à te reposer, pas à abandonner. » Never give up comme dirait l’autre !

 

Y a-t-il autre chose que tu souhaiterais ajouter ?

Peut-être juste préciser qu’il y aura toujours des gens sceptiques, ou prêts à tout critiquer quoi que vous fassiez. Il faut apprendre à faire avec, ou plutôt sans ! L’essentiel est d’être bien dans sa peau, bien dans ce qu’on fait et peu importe ce que pensent les autres, l’important c’est vous !

 

 

Voilà pour la présentation de Marion, la créatrice de Marionetta Couture.

Si, comme elle, vous êtes créative et vous aimeriez en faire votre métier sans savoir par où commencer, je vous conseille les formations des Pies Bavardes. Marion a d’ailleurs été l’une des élèves de Mélanie avant de lancer Marionetta Couture.

 Enfin, si toi aussi tu es une maman entrepreneures, tu aimerais peut-être venir présenter ton parcours et ton activité. Dans ce cas, contacte-moi directement via l’onglet dédié et nous pourrons en discuter.

Très belle journée à toi et n’oublie pas d’être heureuse.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.