Développement personnel, la magie de la liste
Être femme et maman

Développement personnel, la Magie de la Liste

 

Tu n’es certainement pas sans savoir que j’aime beaucoup les lectures sur le développement personnel. Il y a quelque temps, c’est en flânant dans les rayons de la FNAC que je suis tombée sur “La Magie de la Liste” de Yuval Abramovitz. Enfin, tombée, c’est vite dit… Disons plutôt que comme à mon habitude j’ai flâné dans les rayons. Mon regard est resté scotché à cette couverture plutôt accrocheuse. Parce que des rêves moi j’en ai des tas ! Mais à ce moment-là, j’étais encore dans une phase où je n’avais pas franchement confiance en moi. Et puis… J’avais plutôt pour habitude de garder mes sweetdreams rien que pour moi. 

J’ai lu le quatrième de couverture et l’histoire de l’auteur a fait écho en moi. Ce mec-là a réussi à réaliser tous ses rêves malgré ce qu’il a vécu.  Il n’y a donc pas de raison que je n’arrive à en réaliser au moins quelques uns. C’était décidé, « La Magie de la Liste » aura une place dans ma valise.

 

 

 

Mes débuts avec le développement personnel

 

Bien installée à l’ombre d’un palmier face à la piscine, je commence la lecture. Yuval raconte comment il a bien failli finir sa vie en fauteuil roulant à l’âge de dix-sept ans, suite à un bête accident. Pendant son immobilisation forcée, il fait l’inventaire de ses rêves sur un carnet qu’il nomme « La Liste ».  Cela va du plus banal « préparer  le bac » à « devenir acteur ». Contre toute attente, Yuval remarche et il est convaincu que c’est grâce à La Liste. Il était trop occupé à prévoir son avenir pour se morfondre sur le verdict des médecins.

Me voilà donc avec une toute nouvelle vision des choses. Et s’il suffisait de clamer haut et fort ses rêves les plus fous (et les autres aussi d’ailleurs) pour qu’ils deviennent réalité ? Et premièrement, oserais-je m’afficher sur les réseaux sociaux comme il l’a fait ?

Soyons clairs, je me doute bien qu’il ne suffit pas de crier haut et fort qu’on veut une voiture de course pour l’obtenir. Mais je comprends son raisonnement en développement personnel. En parlant de nos rêves, il y aura toujours des gens pour nous confier leur expérience. Certains pourront simplement se moquer de notre culot. D’autres nous donneront des conseils ou nous orienteront vers d’autres personnes qui pourraient peut-être nous aider. Aussi, le fait d’oser s’afficher nous oblige à avoir une certaine rigueur envers nous-mêmes. En disant à tout le monde ce dont je rêve au plus profond de moi, je vais passer pour qui si je n’essaie même pas de me rapprocher de cet objectif ?

Bien que je sois d’accord avec sa façon de penser, je doute fortement d’être capable d’afficher mon petit jardin secret aux yeux de tous… Soit, on verra ça plus tard, je n’en suis pas encore là. 

 

La rédaction de ma liste

 

J’en suis plus ou moins à la moitié du livre et, pour l’heure, Yuval me demande de rédiger une liste de 100 rêves. Je ne pas reprendrais pas la lecture avant qu’elle ne soit complète.

Tic, tac, tic, tac,…

J’ai passé des jours, des semaines à me creuser la tête afin de compléter cette fameuse liste. Pour être tout à fait honnête avec toi, je n’y suis jamais arrivée. Après avoir laissé de côté ce livre pendant plus de deux mois, j’ai fini par craquer au mois d’octobre avec « seulement » soixante-sept rêves au compteur. Je n’en pouvais plus de voir ce livre posé sur ma table de nuit. La piscine et les palmiers étaient bien loin maintenant et je voulais absolument connaître la suite.

Je ne vais pas tout te dévoiler au cas où tu serais tenté par la lecture de ce livre toi aussi. Mais, me voilà donc avec une liste condensée de dix rêves (ou objectifs, comme tu veux) avec une folle envie de tout faire pour les réaliser.

Maintenant que tout est plus clair dans mon esprit, que je sais ce que je veux réellement, il ne me reste plus qu’à prendre les bonnes décisions. Vais-je réussir à faire les bons choix et me diriger enfin vers mes objectifs ? Vais-je oser clamer à tous ceux qui veulent bien l’entendre quels sont mes rêves les plus fous ? Si tu es ici tu dois bien te douter que cela signifie que j’ai fait le choix d’oser. Mais loin de moi l’idée de faire une annonce au JT de 20 heures sur TF1. J’ai décidé d’être plus sobre, de commencer en douceur afin que mes nerfs tiennent le coup. Déjà pour un exposé dans la classe mes joues viraient au rouge écarlate étant plus jeune. L’exhibition de tous mes souhaits sur la place publique : on verra ça plus tard !

La magie de la liste

 

Je t’invite à suivre le lien suivant pour découvrir les dix heureux survivants de Ma Liste.  Et, en attendant, je te recommande vivement ce livre. Que tu aies besoin d’aide pour cibler tes rêves, que tu ne te sentes pas capable de les réaliser, que tu aies peur de les afficher ou que tu aies simplement envie d’un livre motivant : lis cet ouvrage. J’en suis ressortie totalement boostée et je ne peux que te souhaiter de ressentir la même chose ! Le développement personnel est servi à toutes les sauces en ce moment. Cela peut donc paraître totalement futile mais, je te conseille d’essayer avant de juger. Ma vie a pris un autre tournant depuis que je travaille sur moi. Il peut en être de même pour la tienne, cela ne tient qu’à toi.  

Très belle journée à toi et n’oublie pas d’être heureuse.

 

3 Comments

  • Stéphanie

    Merci pour cet article, je vais me procurer ce livre pour m’inspirer et me booster. Ta liste n’est plus disponible dans le lien, je te souhaite de réussir ce que tu avais choisi !

    • Jenn

      Bonjour Stéphanie, je te souhaite que ce livre soit aussi motivant pour toi qu’il l’a été pour moi !
      Merci de m’avoir avertie pour le lien, j’ai pu le modifier. 😉 Comme tu as pu le voir, mon site est en pleine refonte et, avec le boulot, ce n’est pas ma priorité. J’espère remédier à tout ça prochainement.
      Très belle journée à toi Stéphanie, et n’oublie pas d’être heureuse.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.